Massif montagneux peu élevé de 60 kilomètres de long sur 5 de large, le Luberon niche entre les Alpes de Haute de Provence et les plaines du Vaucluse. La 16e Farandole des Ancêtres en a parcouru une partie pour le plus grand plaisir des 30 équipages engagés dans l’aventure. Les températures estivales, proches de 25 °, ont particulièrement convenu au groupe d’aïeules qui ont sillonné près d’une centaine de kilomètres chaque jour. Les différents itinéraires, haltes et visites ont été concoctés par Artmobile Création.

En rayonnant depuis Cavaillon, les participants ont ainsi découvert de splendides paysages, mais également une partie de la culture provençale. En plein territoire de l’ocre, la lustrerie Mathieu à Gargas, ou encore le village de Fontvieille et Alphonse Daudet, ainsi que la maison de Frédéric Mistral, chantre de la langue provençale, sans parler d’une dégustation de vins des Côtes du Rhône. Nous vous invitons à partager la 16e Farandole des Ancêtres de ce week-end du 14 au 16 octobre 2022 en texte et en images.

Entre Monts de Vaucluse et Massif du Luberon

La plus ancienne de notre farandole, la Voiturine Cottereau de 1899.

La plus ancienne de notre farandole, la Voiturine Cottereau de 1899.

Entre Maubec et Ménerbes, la Brasier C10 Torpedo de 1913 grimpe allègrement.

Entre Maubec et Ménerbes, la Brasier C10 Torpedo de 1913 grimpe allègrement.

Est-ce une farandole ou une course de côte - La Licorne OX de 1909 tente de résister à la Buchet cabriolet de 1912.

Est-ce une farandole ou une course de côte – La Delahaye T32 de 1908 tente de résister à la Buchet cabriolet de 1912.

Au milieu des oliviers, le Musée du Tire-bouchon

Visite du Musée du Tire-Bouchon à Ménerbes.

Visite du Musée du Tire-Bouchon à Ménerbes.

Affiche regroupant le Tire-bouchon à travers les âges.

Affiche regroupant le Tire-bouchon à travers les âges.

Au Musée du Tire-Bouchon, il n'y a pas que des Tire-Bouchons.

Au Musée du Tire-Bouchon, il n’y a pas que des Tire-Bouchons.

Au départ de Cavaillon, la 16e Farandole des Ancêtres emprunte les petites routes à la découverte des villages accrochés au contrefort du Petit Luberon. Le premier arrêt offre aux participants la visite du Musée du Tire-bouchon, sis à Ménerbes. Ce lien vous permet de visiter ce musée pas comme les autres. La Vallée du Calavon propulse nos ancêtres jusqu’au village de Villars, en passant Lacoste, bourgade médiévale et le Pont Julien, vestige romain datant du 3e siècle avant J.C. À Villars, les ancêtres de la 16e Farandole sont exposées dans les rues et les places adjacentes à l’Auberge du Villarois. La maire de cette petite commune accueille les équipages et les invite à un apéritif fort sympathique. Puis c’est le repas où les routards commencent par un Crespeou provençal concassé de tomates, salade et jambon cru, suivi d’un fondant d’épaule d’agneau agrémenté de pommes de terre et de légumes et, pour terminer, un moelleux au chocolat avec sa crème anglaise.

Les ancêtres attendent tranquillement pendant que les équipages se restaurent.

Les ancêtres attendent tranquillement pendant que les équipages se restaurent.

Le restaurant l'Auberge du Villarois nous accueille pour un repas typiquement provençal.

Le restaurant l’Auberge du Villarois nous accueille pour un repas typiquement provençal.

Exposition des ancêtres dans une petite rue à l'ombre à Villars.

Exposition des ancêtres dans une petite rue à l’ombre à Villars.

Si Versailles m’était conté…

A la lustrerie Mathieu, un exemple de création contemporaine.

A la lustrerie Mathieu, un exemple de création contemporaine.

Les nouveaux locaux de la lustrerie Mathieu bientôt fonctionnels.

Les nouveaux locaux de la lustrerie Mathieu bientôt fonctionnels.

La Méduse, autre création de Régis Mathieu et de son équipe.

La Méduse, autre création de Régis Mathieu et de son équipe.

La route reprend en direction de Gargas et la lustrerie Mathieu. Cette ancienne usine d’ocre a été reconvertie en lustrerie. Régis Mathieu fait découvrir les divers bâtiments et ateliers de la fabrique et ses explications captivent l’auditoire. Passionné par son métier, il ouvre les portes de sa collection privée. Des lustres allant du Moyen-Âge à nos jours offrent un spectacle extraordinaire. Avant de vous rendre sur place, ce lien vous donne un avant-goût des réalisations de la lustrerie, dont certaines se trouvent au château de Versailles.

Également amateur de Porsche, Régis Mathieu a choisi la période des fêtes de fin d’année pour organiser une exposition particulière. En effet, Lumières sur 60 ans de Porsche 911 associera pour l’occasion 40 lustres et 40 Porsche. Une rétrospective à ne manquer sous aucun prétexte. L’événement aura lieu à la lustrerie, tous les jours du 16 décembre 2022 au 22 janvier 2023, de 17 heures à 21 heures.

Les terres rouges du pays de l’ocre

En quittant la Lustrerie Mathieu, nous passons par les falaises d'ocre situées sur la commune de Roussillon.

En quittant la Lustrerie Mathieu, nous passons par les falaises d’ocre situées sur la commune de Roussillon.

Plan du village de Roussillon au coeur des falaises d'ocre.

Plan du village de Roussillon au coeur des falaises d’ocre.

La 16e Farandole des Ancêtres ne passe pas loin du village fortifié de Gordes.

La 16e Farandole des Ancêtres ne passe pas loin du village fortifié de Gordes.

Au sortir de la lustrerie, la 16e Farandole des Ancêtres se dirige vers Roussillon où nous pouvons admirer les falaises d’ocre. À noter que le Conservatoire des Ocres et de la Couleur, aujourd’hui dénommé l’Ecomusée de l’Ocre, fournit toutes les explications relatives à la fabrication de l’ocre, sa géologie et son patrimoine. Pour plus d’informations, nous vous invitons à cliquer sur ce lien vers cet écomusée. Puis nos voyageurs reprennent la route vers Joucas et Gordes, avant de revenir à Cavaillon. Une nuit de repos bien méritée attend nos ancêtres et leurs équipages.

La Chaîne des Alpilles et les Baux de Provence

Dans les rues d'Eygalières, une Unic cabriolet de 1913 devance une Zedel EF Tropedo de 1910 et on aperçoit une Vermorel LC de 1913.

Dans les rues d’Eygalières, une Unic cabriolet de 1913 devance une Zedel EF Tropedo de 1910 et on aperçoit une Vermorel LC de 1913.

Cette Brasier Phaeton de 1910 a perdu deux choses, sauriez-vous trouver ce qu'il manque ?

Cette Brasier Phaeton de 1910 a perdu deux choses, sauriez-vous trouver ce qu’il manque ?

La Vermorel LO de 1916, une des jeunettes de la Farandole, en direction du casse-croûte en pleine nature.

La Vermorel LO de 1916, une des jeunettes de la Farandole, en direction du casse-croûte en pleine nature.

Le Moulin d’Alphonse Daudet

Fontvieille nous voilà, regroupement sur la place qui mène au moulin d'Alphonse Daudet.

Fontvieille nous voilà, regroupement sur la place qui mène au moulin d’Alphonse Daudet.

Une De Dion-Bouton BO Double Phaeton de 1909 précède une Clément de course de 1902 à l'entrée de Fontvieille.

Une De Dion-Bouton BO Double Phaeton de 1909 précède une Clément de course de 1902 à l’entrée de Fontvieille.

Une foule de curieux se mêlent aux équipages afin d'en connaître un peu plus sur ces magnifiques ancêtres.

Une foule de curieux se mêlent aux équipages afin d’en connaître un peu plus sur ces magnifiques ancêtres.

Après un solide petit déjeuner, notre 16e Farandole reprend la route en direction d’Eygalières. Nous sommes au bord de la chaîne des Alpilles. Le petit cortège traverse en pétaradant joyeusement plusieurs villages typiques. Niché entre les Alpilles et la plaine de la Crau, le signal des Opiès domine la chaîne. Puis, nos ancêtres prennent la direction de Mouriès, où un casse-croûte en pleine nature les attend. Les départementales s’enchaînent les unes après les autres pour amener la Farandole à Fontvieille. C’est là que se situe le moulin d’Alphonse Daudet. Un lien vers le Moulin Saint-Pierre dit d’Alphonse Daudet.

Le pays de la Farandole

Sur le parking à Fontvieille Caroline Gourdon nous montre ce qu'elle a perdu depuis le départ d'Eygalières.

Sur le parking à Fontvieille Caroline Gourdon nous montre ce qu’elle a perdu depuis le départ d’Eygalières.

L’entrée de la 16e Farandole des Ancêtres à Fontvieille ne passe pas inaperçue. Les unes derrière les autres, nos valeureuses autos ont droit à un parking rien que pour elles. Ravis, les habitants et les touristes se pressent afin de découvrir ces fabuleux véhicules d’un autre siècle. Pilotes et passagers se dirigent alors vers la mairie où le verre de l’amitié les attend. Dans la salle de réception se trouvent des tableaux représentant la farandole. Cette danse caractéristique de Provence, à l’étymologie incertaine, consiste en une course cadencée en se tenant la main. Pour ceux qui sont intéressés, ce lien vous donne quelques informations complémentaires.

Le maire de Fontvieille reçoit la Farandole des Ancêtres sous des tableaux de farandoles provençales.

Le maire de Fontvieille reçoit la Farandole des Ancêtres sous des tableaux de farandoles provençales.

Frédéric Mistral, provençal et Prix Nobel

Un peu de repos et de détente sur cette terrasse ombragée de la Table du Meunier.

Un peu de repos et de détente sur cette terrasse ombragée de la Table du Meunier.

Etape gastronomique à la Table du Meunier où nous découvrons des spécialités provençales.

Etape gastronomique à la Table du Meunier où nous découvrons des spécialités provençales.

Pour les Provence-trotters, c’est le temps d’une pause bien méritée à l’ombre des arbres de la Table du Meunier. Pour vous mettre l’eau à la bouche, voici le menu dégusté par les vaillants conducteurs et leurs compagnons : Papeton d’aubergines, Jambonnette de Volaille au pistou et Gâteau à la Citre. Hum… Retour, ensuite, sur la route en direction des Baux de Provence. Dans la montée, direction Maillane et visite de la maison de Frédéric Mistral. L’auteur de Mireille a légué sa maison à la commune de Maillane à condition que rien ne soit modifié ou enlevé. Le poète provençal était un ardent défenseur de sa langue pour laquelle il reçut un prix Nobel. Plus d’informations en suivant ce lien (http://museemistral.fr). Les routes provençales ramènent le convoi vers Cavaillon, en passant par Noves où une collation attend les participants. Puis ce sera Verquières et enfin Saint-Andiol. Ainsi se termine la seconde journée de la 16e Farandole des Ancêtres.

Nous faisons halte à Maillane où se trouve la maison du poète provençal Frédéric Mistral.

Nous faisons halte à Maillane où se trouve la maison du poète provençal Frédéric Mistral.

La Farandole des Ancêtres a pu visiter sa maison en présence d'une Arlésienne.

La Farandole des Ancêtres a pu visiter sa maison en présence d’une Arlésienne.

Une nouvelle occasion de découvrir les ancêtres de la Farandole sur le domaine de Frédéric Mistral.

Une nouvelle occasion de découvrir les ancêtres de la Farandole sur le domaine de Frédéric Mistral.

Dégustation de vins des côtes du Rhône et aïoli pour terminer cette Farandole

Pas de direction assitée sur cette Cottin-Desgouttes Type E cabriolet de 1911.

Pas de direction assistée sur cette Cottin-Desgouttes Type E cabriolet de 1911.

La Buchet cabriolet de 1912 prend le mêm chemin pour une dégustation des crus locaux.

La Buchet cabriolet de 1912 prend le même chemin pour une dégustation des crus locaux.

Entrée de la Pilain 4M Sport au Domanie du Bois St Jean.

Entrée de la Pilain 4M Sport au Domanie du Bois de Saint Jean.

Dégustation de vins locaux

Xavier et Vincent sont aux petits soins de notre farandole pour nous faire déguster leur production de Côtes du Rhône.

Xavier et Vincent sont aux petits soins de notre farandole pour nous faire déguster leur production de Côtes du Rhône.

Toujours sous le soleil provençal, la troisième journée conduit la Farandole vers Jonquerettes, où les ancêtres font halte au Domaine du Bois de Saint Jean. Xavier et Vincent, charmés par l’arrivée de tant de véhicules d’avant 1920, ne manquent pas de faire déguster plusieurs vins de leur production. Vous pouvez découvrir ce domaine en suivant ce lien.

Typique aïoli sous les arbres

À Fontaine-de-Vaucluse, une Pierron Torpedo de 1912.

À Fontaine-de-Vaucluse, une Pierron Torpedo de 1912.

Une Clément Talbot 4AB de 1911 en route pour le Mas des Grès Sous les Platanes.

Une Clément Talbot 4AB de 1911 en route pour le Mas des Grès Sous les Platanes.

Une Zedel cabriolet de 1912 venue de Suisse pour la 16e Farandole des Ancêtres.

Une Zedel cabriolet de 1912 venue de Suisse pour la 16e Farandole des Ancêtres.

Pour rejoindre le Mas des Grès Sous les Platanes, la 16e Farandole des Ancêtres traverse le charmant village de Fontaine-de-Vaucluse. Un magnifique hôtel de charme et sa terrasse ombragée attendent les intrépides bourlingueurs. Ils pourront déguster un feuilleté de champignons accompagné de sa fine tranche de jambon grillé, puis l’aïoli du Mas et enfin un superbe nougat glacé. L’ambiance festive de ce rallye touche à sa fin. En effet, c’est l’heure de retourner à Cavaillon. Un dernier parcours sur de petites routes avant de retrouver les remorques et les voitures modernes qui reconduiront les ancêtres dans leurs demeures respectives. Pour plus d’informations sur le Mas des Grès Sous les Platanes, suivez ce lien.

Camille Bourges, l'organisateur de la Farandole des Ancêtres remercie tous les participants en présence de nos hôtes du Mas des Grès Sous les Platanes.

Camille Bourges, l’organisateur de la Farandole des Ancêtres, remercie tous les participants en présence de nos hôtes du Mas des Grès Sous les Platanes.

Vintage Car Magazine vous donne son avis

Le Pont Julien vestige romain datant du 3e siècle avant J.C.

Le Pont Julien vestige romain datant du 3e siècle avant J.C.

Un fort capital sympathie

Nous voici arrivés au terme des trois jours de la 16e Farandole des Ancêtres. Trop court. Nous avons rencontré des personnes formidables. Des passionnés d’autos allant de 1899 à 1916. Des autos dont le capital sympathie est au plus haut. Nous avons constaté l’accueil réservé tout au long de ce rallye dans les différents villages que nous avons traversés. L’histoire automobile résumée en une trentaine de voitures. Les participants viennent de France, de Belgique et de Suisse. Ils n’hésitent pas à faire des centaines de kilomètres pour se retrouver au sein de la famille des ancêtres. Pour Vintage Car Magazine, ce fut une découverte.

La passion surmonte les difficultés

La Ford T de 1911 dans les virages autour du village médiéval de Lacoste.

La Ford T de 1911 dans les virages autour du village médiéval de Lacoste.

Nous connaissions la plupart des voitures présentes. Sauf que d’habitude, elles sont dans un salon ou dans un musée. Et là, nous les avons vues à l’œuvre sur les petites routes de Provence. Chapeau bas à ces passionnés. Ces voitures ne sont pas faciles à maîtriser. Démarrage à la manivelle, aucune assistance, des pneus fragiles qui obligent le véhicule à rouler plutôt au milieu de la chaussée. Des pare-brise inexistants ou peu efficaces et pas de protection contre le froid, même à faible vitesse. Respect. Question logistique, la remorque, ouverte ou fermée, est indispensable au transport de ces vénérables vieilles dames.

Nous remercions Camille et Florent Bourges ainsi que toute l’équipe d’encadrement de nous avoir permis de partager ces moments, à la fois intenses et conviviaux, et nous serons présents à la prochaine édition.

Les illustrations de cet article sont Copyright © de leurs ayants droit. Tous droits réservés ©2022 – Vintage Car Magazine.