Difficile de surprendre les passionnés sur l’existence cachée de certaines voitures de collection. Et pourtant, la célèbres maison de vente aux enchères, Bonhams, vient de le faire. En effet, lors de sa prochaine vente aux enchères à Londres, The Legends of the Road du 19 février 2021, elle présente une exceptionnelle Bugatti 57S.

Pendant les 50 dernières années, ce véhicule n’a jamais eu le plaisir de parcourir les routes. Son défunt propriétaire et bugattiste chevronné, Bill Turnbull, l’a en fait remisé précieusement. Restaurée selon les règles, cette Bugatti 57S possède une mécanique dans un état rare, proche du neuf. Les exécuteurs testamentaires de M. Turnbull proposent ce modèle, fabriqué à 42 exemplaires, sans prix de réserve. Toutefois, sachez que l’estimation se situe entre 5 et 7 millions de livres sterling, soit entre 6 et 8 millions de francs suisses. Mais, pour une pièce de ce calibre, que représente réellement une estimation ?

Une carrosserie sur mesure pour cette Bugatti 57S

1937 Bugatti Type 57S - vue latérale côté droit - The Legends of the Road - Bonhams

1937 Bugatti Type 57S – vue latérale côté droit – The Legends of the Road – Bonhams.

Cette Bugatti 57S est déjà rare, mais, en plus, la carrosserie provient spécialement de chez Corsica de Londres. C’est en effet à la demande de Robert Ropner, de Ropner Shipping Line, que le carrossier réalise une carrosserie sport Grand Routier quatre places. Si on y ajoute un moteur de 3,3 litres, on obtient la voiture la plus rapide de son époque. Cette Type 57S répond au doux nom de Dulcie en raison de l’immatriculation britannique : DUL 351.

Rappelons ici que les modèles de la marque Bugatti ont connu de nombreux succès sur les pistes durant les années 1930. Cela explique l’engouement de la majorité des pilotes de l’époque pour les voitures de sport Bugatti. Il est, de ce fait, presque normal que Rodney Clarke, fondateur de l’équipe anglaise de Grand Prix Connaught d’après-guerre, devienne le second propriétaire de cette Bugatti 57S. Cerise sur le gâteau, le châssis de cette 57S est l’un des trois seuls châssis légers spéciaux. Ces châssis furent produits pour la 57G Tank, version aérodynamique de la 57S, qui courut pendant la saison 1936.

83 ans d’existence et 5 propriétaires pour cette Bugatti 57S

1937 Bugatti Type 57S - vue intérieure sièges cuir crème - The Legends of the Road - Bonhams

1937 Bugatti Type 57S – vue intérieure sièges cuir crème – The Legends of the Road – Bonhams.

Bill Turnbull achète la voiture en 1969 et en devient ainsi le cinquième propriétaire depuis 1937. Pendant les premières années, il correspond régulièrement avec les quatre précédents propriétaires. Puis, après une courte période d’utilisation, Bill Turnbull décide de démonter le véhicule et entreprend une restauration complète. On peut qualifier Bill Turnbull de maniaque et donc la restauration du véhicule se doit d’être de qualité, pas question de faire de l’à-peu près. La peinture noire est encore en très bel état. Aucune modification n’est apportée à la carrosserie d’origine. Quant au cuir crème, il est dans un état rare après tant d’années. Lorsque M. Turnbull décède, il ne reste plus que quelques détails pour terminer la restauration du véhicule. D’ailleurs, un dossier historique complet accompagne cette Bugatti 57S.

Vintage Car Magazine vous donne son avis

1937 Bugatti Type 57S - Moteur 3.3 litres - The Legends of the Road - Bonhams

1937 Bugatti Type 57S – Moteur 3.3 litres – The Legends of the Road – Bonhams.

Cette Bugatti 57S serait-elle la dernière Bugatti cachée ? Il faut admettre que Bonhams réussit un coup de maître en proposant cette incroyable automobile pour la vente de Londres en février 2021. Elle sera en compagnie d’autres voitures exceptionnelles, mais reste la reine de ces futures enchères. La 57S – S pour Surbaissée – comporte 3 carrosseries d’usine ainsi que de nombreuses réalisations de carrossiers de renom. Parmi les plus connues, il faut citer : Atlantic, version coupé sur une base Aérolithe, seulement 4 exemplaires, Atalante, aussi en coupé et 17 exemplaires et pour terminer le cabriolet Aravis fabriqué en 19 exemplaires.

Le modèle issu de la carrosserie Corsica de Londres est un modèle unique. Cette carrosserie a aussi réalisé d’autres versions de la 57S, comme un cabriolet et un roadster en 1937. Elle a aussi conçu des versions sur base de 57, 57T et 57SC. Sans oublier des carrosseries sur base Bentley, Rolls-Royce, Isotta Fraschini ou encore Alfa Roméo et Salmson, pour n’en citer que quelques-unes. La carrosserie ouverte en 1920 a fermé ses portes définitivement en 1939.

1937 Bugatti Type 57S - vue arrière - The Legends of the Road - Bonhams
1937 Bugatti Type 57S - Tableau de bord - The Legends of the Road - Bonhams
1937 Bugatti Type 57S - vue trois quarts côté droit- The Legends of the Road - Bonhams
1937 Bugatti Type 57S photo d'époque

Les illustrations de cet article sont Copyright © de leurs ayants droit. Tous droits réservés ©2020 Bonhams.