L’Oldtimer Galerie Toffen présente une Jaguar XK 120 OTS de 1954. Connue et reconnue comme icône de la voiture de collection, on doit sa ligne au crayon de Sir William Lyons. Le modèle proposé accuse septante ans et pourtant sa silhouette ne vieillit pas. L’année 1954 marque la dernière année de production de ce joyau, dû au lancement de la XK 140.

Un pedigree impeccable pour cette sportive

Cette XK 120 OTS (Open Two Seater) est éligible aux Mille Miglia – elle y a participé en 2019 – ainsi qu’à de nombreux rallyes historiques. Livrée neuve en août 1954 aux USA, elle rejoint l’Europe en 1988. Plus précisément en Italie, dont elle conserve, à ce jour, son immatriculation. Entièrement restaurée, elle se présente en livrée rouge assortie à un intérieur en cuir beige. À noter que les numéros concordent et sont validés par un certificat du Jaguar Daimler Heritage Trust. De plus, cette sportive possède son passeport FIVA et la documentation ASI, équivalent italien de la SHVF – Swiss Historic Vehicle Federation. Le véhicule est livré avec des sièges sport d’époque. Cependant, le nouveau propriétaire reçoit aussi les sièges d’origine, moins spartiates. La XK 120 n’est pas encore importée officiellement en Suisse c’est pourquoi elle est toujours en plaques italiennes.

1954 Jaguar XK 120 Open Two-Seater - Oldtimer Galerie.

1954 Jaguar XK 120 OTS vue trois quart avant droit – ©Oldtimer Galerie.

Jaguar XK 120 OTS | Retour sur son histoire

1954 Jaguar XK 120 OTS vue arrière petits feux et petits pare-chocs.

1954 Jaguar XK 120 OTS vue arrière petits feux et petits pare-chocs – ©Vintage Car Magazine.

Pour mémoire la Jaguar XK 120 est dévoilée au salon de Londres en 1948. Préparée à la hâte pour remplacer une berline inachevée, elle déjoue tous les pronostics : c’est l’engouement auprès du public. En raison du contingentement de l’acier, les constructeurs se tournent vers l’aluminium. Ainsi la XK 120 possède un châssis et une carrosserie en aluminium. Son moteur, développé dès 1942, est un 6 cylindres en ligne de 3442cc accouplé à une boîte Moss à 4 rapports. Il développe environ 160 chevaux et permet à la voiture d’atteindre 120 mph (soit 196 km/h d’où son patronyme). En raison du coût de fabrication élevé, dès 1950, la carrosserie est réalisée en acier. Seuls les ouvrants restent en aluminium. Environ 240 XK 120 tout aluminium seront produites. Elles font partie des modèles les plus recherchés par les collectionneurs.

Plusieurs versions pour la Jaguar XK 120 OTS

Il faut noter l’apparition de nouvelles versions comme la SE, Special Equipment. Elle reçoit des roues fils et 2 carburateurs SU HD8 qui autorisent une puissance de 180 chevaux, puis de 210 chevaux avec une culasse de type C. Vient ensuite une version coupé plus luxueuse : tableau de bord recouvert de cuir, moquette plus épaisse et chauffage. Enfin, en 1953, c’est au tour de la version cabriolet de faire son entrée. La XK 120 laisse sa place en 1954 à la XK 140. Ce sont 12 ­ 061 exemplaires qui seront fabriqués, repartis comme suit :

1954 Jaguar XK 120 OTS sièges sport en cuir spartiates.

1954 Jaguar XK 120 OTS sièges sport en cuir spartiates – ©Vintage Car Magazine.

XK 120 OTS – Open 2-Seater – carrosserie aluminium 240
XK 120 OTS – Open 2-Seater – carrosserie acier  7374
XK 120 FHC – Fixed Head Coupé  2680
XK 120 DHC – Drop Head Coupé  1767

Qui dit sportive de luxe, dit frais d’entretien en rapport

1954 Jaguar XK 120 OTS vue intérieure.

1954 Jaguar XK 120 OTS vue intérieure – ©Vintage Car Magazine.

Rouler en Jaguar XK 120 OTS est un pur bonheur. Il s’agit d’une vraie voiture de sport. La direction fait appel à un boîtier à circulation de billes sans aucune assistance. Quant aux freins, ce sont 4 tambours qui sont sujet à l’échauffement. Si le train avant est à roues indépendantes, l’essieu arrière est rigide. Malgré ce handicap – pour le pilote – la XK 120 s’est permis de briller à la Coupe des Alpes en la remportant en 1950 et 1951.

Juste un mot sur son entretien. C’est une ancienne. Donc les contrôles se font régulièrement. Les pièces sont toutes disponibles. Toutefois, les prix sont en rapport avec une Anglaise sportive de luxe. Il faut être conscient que ce n’est pas une auto pour tous les jours. Elle ne supporterait pas les longs embouteillages. Par contre, emmenez-la sur les petites routes, y compris celles de montagne, pour connaître un plaisir inoubliable à son volant.

Un modèle en très bel état dans la salle des ventes

Enfin sa côte aujourd’hui en Suisse : comptez entre 90 000 et 110 000 francs suisses pour un exemplaire restauré convenablement. Attention aux versions modifiées avec des directions assistées ou des boîtes 5 rapports. Elles sont peut-être plus agréables, mais elles perdent leur charme de vraie voiture de collection. L’exemplaire proposé à l’Oldtimer Galerie Toffen est en très bel état. Nous verrons le 27 mars 2021 si son estimation correspond aux enchères.

À noter que le même jour, mais au Royaume-Uni, une Jaguar XK 120 OTS fraîchement restaurée est proposée à la Race Retro Live Online Auction. Les passionnés ne manqueront pas de s’y intéresser-

1954 Jaguar XK 120 OTS vue avant avec petits pare-chocs.

1954 Jaguar XK 120 OTS vue avant avec petits pare-chocs – ©Vintage Car Magazine.

Les illustrations de cet article sont Copyright © de leurs ayants droit. Tous droits réservés ©2021 Vintage Car Magazine / Oldtimer Galerie Toffen.